La sécurité et les pénalités en MotoGP

La sécurité et les pénalités en MotoGP

Toujours présent dans les paddocks, Huewen parle de la sécurité en MotoGP ainsi que des pénalités encourues. Pour son explication experte sur les aspects plus spécifiques des courses de MotoGP, lisez ci-dessous :

Règles de base de Moto GP

Qualification et essai en MotoGP

Spécifications du moteur et des pneus en MotoGP

Circuits et calendrier du MotoGP

Système de points et pilotes de MotoGP

 

La sécurité en MotoGP

Quel est le rôle de la voiture de sécurité en MotoGP ?

« BMW est le fournisseur officiel de voitures de sécurité et médicales. Elles sont présentes sur le tour de chauffe en tant que voiture balai et capables d’intervenir rapidement en cas de problème. Cependant, les pilotes ne suivent pas les voitures de sécurité en MotoGP comme en F1 ou dans le Superbike britannique. Nous avons aussi des hélicoptères et des ambulances sur place pour intervenir au plus vite. »

Quel équipement de sécurité existe-t-il en MotoGP ?

« Les motos ne sont pas particulièrement sûres et, à part une coupure du moteur, elles n’offrent aucun système de sécurité pour le conducteur. Les systèmes de sécurité sont plutôt intégrés aux équipements pour la course – casques, cuirs, bottes et gants. Les airbags installés dans la combinaison du pilote protègent les os de la fracture et les ligaments de l’étirement. Les glissières aux genoux et aux coudes sont également là pour toucher le tarmac afin d’avoir une « sensation » et une récupération supplémentaires – si vous perdez l’avant de la moto, vous pouvez récupérer celle-ci avec votre genou ou votre coude. »

Quelle est la meilleure façon de dépasser en MotoGP ?

« Garder les gaz à fond le plus longtemps possible ! Parfois, il est possible de passer devant un pilote qui change de direction. À plus de 320km/h, le pilote en tête du peloton fend l’air à une telle vitesse qu’il laisse derrière lui une trainée d’air très importante. Les pilotes suivants profitent de cet air en mouvement pour se faire aspirer. Il faut ensuite freiner au bon moment. Les espaces sont réduits et il faut transférer le poids de son corps également. A la limite de l’adhérence, la chose est compliquée à réaliser, car à la moindre erreur, c’est la chute. »

Quels sont les drapeaux utilisés en MotoGP ?

« Les feux rouges s’éteignent au début de la course. Le drapeau jaune fixe indique aux pilotes un incident en cours. Le drapeau jaune agité invite les pilotes à se préparer à s’arrêter. Le drapeau vert signifie que le secteur est clair, tandis que le bleu signifie qu’il y a un pilote plus rapide en train d’arriver. Le pilote doit se ranger rapidement – de la même manière qu’en Formule 1. Le tableau de bord a les lumières du drapeau, alors, les coureurs savent ce qui se passe. Le drapeau blanc avec une croix rouge signifie qu’il pleut dans ce secteur. Il indique aux coureurs qu’ils vont passer d’une surface sèche à une surface humide. Par ces conditions météorologiques, il est possible de rentrer au stand et de changer de moto. Le drapeau blanc à la ligne de départ signifie l’ouverture de la fenêtre de changement de moto. Le drapeau jaune aux marques rouges horizontales suggère une piste très glissante. Le drapeau noir au cercle orange indique un problème mécanique. Le drapeau noir avec un nombre signifie que le pilote correspondant est hors de course. »

« Le drapeau à damier est évidemment celui que tout le monde rêve d’être le premier à voir, signalant la fin de la course. »

Les pénalités en MotoGP

Quelles sont les pénalités en MotoGP ?

« Le hors-piste trop fréquent en qualification peut vous coûter des places sur la grille de départ. Lorsqu’un pilote se retrouve au-delà des limites de la piste lors d’un dépassement, cela pourrait entraîner l’abandon de sa position. Le désagréable signal de la main de Valentino Rossi à Aleix Espargaro n’était pas dans le livre des règles, mais il y a été ajouté et vaudra une amende de 300 €. L’accélération trop forte dans les stands est soumise à une autre amende – c’est un problème de sécurité. L’infraction pour pénalité technique peut être disqualifiant. L’année dernière, une équipe était au-dessous du poids limite – n’oubliez pas qu’en Moto3, on cumule le poids de la moto et celui du pilote. Ils le savaient et leur mécanicien devait charger la moto de plomb à chaque pesée. C’était drôle. Il y a un livre complet sur les pénalités et si cela vous intéresse, reportez-vous au site officiel. »

Pariez sur le MotoGP

Le MotoGP n’est pas seulement un sport extrêmement excitant à regarder, il l’est aussi en termes de pari. Les fans peuvent choisir parmi un certain nombre d’options de pari, à la fois sur le Championnat et les courses individuelles du Grand Prix.

Passez à nos paris de MotoGP

Pour le MotoGP comme pour tout autre sport, le pari a ses règles, conçues pour offrir un maximum plaisir mais aussi pour garantir que ce jeu soit équitable. Vous pouvez voir ici comment nous rendons les paris sportifs équitables et accessibles à tous.

Tous les paris sportifs

X