Rory McIlroy et Henrik Stenson

Quelle nation s’en sort le mieux dans les Majeurs ?

Alors que le premier des quatre Majeurs de golf de cette année – le Master US – vient de se terminer, nous avons examiné les pays qui ont connu le plus de succès dans les tournois les plus prestigieux de ce sport au cours de la dernière décennie.

Qui passe le cut ?

Le premier obstacle entre un golfeur et un succès en tournoi – une fois qu’il a eu la chance d’y participer, bien sûr – est de passer le cut après le deuxième tour. Alors que les joueurs états-uniens ont tendance à dominer ce secteur, ils fournissent près de la moitié (47%) de tous les joueurs de golf des Majeurs ces 10 dernières années. D’autres nations ont un bien meilleur ratio entre le nombre de golfeurs qui participent aux Majeurs et ceux qui passent le cut. La deuxième nation avec le plus grand nombre de golfeurs à réaliser cette performance est l’Angleterre ; avec 54,6%, elle est classée 7eme au classement des pays par pourcentage.

En position numéro 1, on retrouve l’Italie, dont leurs golfeurs ont un taux de réussite au cut de 65% : 39 de leurs 60 représentants ont été assez proches du leader du classement pour qu’ils puissent continuer au-delà des 36 premiers trous. Francesco Molinari, qui a accompagné son frère Edoardo, a été responsable de 31 de ces 39, alors que dans seulement 10 de ses 41 entrées combinées le duo ne parvient pas à passer les éliminatoires.

La Suède, emmenée par Henrik Stenson qui a passé 29 tournois complets sur 36, et l’Irlande du Nord, avec Rory McIlroy, complètent le podium – les deux pays frôlant la barre des 60%.

Qui finit dans le top-10 ?

Passer les deux premiers tours est évidemment important, mais se hisser régulièrement au top-10 est un critère nettement plus révélateur du talent du golfeur. A ce petit jeu, c’est l’Irlande du Nord qui ouvre la voie, avec 19% de ses compétiteurs au cours des 10 dernières années de Majeurs à se retrouver à l’extrémité supérieure du classement.

Sans surprise, si on retrouve ce pays à cette place c’est grâce à un certain McIlroy dont 14 des 20 participations se sont soldées par une place au top-10 ; 5 des 6 autres sont pour Greame McDowell.

Leurs voisins du sud se classent au deuxième rang de cette statistique, avec Padraig Harrington qui a enregistré 8 des 11 meilleurs classements de l’Irlande en seulement 68 tentatives combinées. En troisième, les Suédois qui ont généré le même pourcentage de classements au top-10 que l’Allemagne mais avec un chiffre bien supérieur en nombre de participants : 215 contre 69.

Qui gagne le plus ?

Certains mesureront la réussite par rapport aux gains et il est donc équitable de prendre en compte cet aspect, mais sans surprise, les résultats ne diffèrent pas énormément. Les participants nord-irlandais ont chacun gagné en moyenne un peu plus de 140 000 $ par Majeur, l’Irlande (113 000 $) est deuxième et l’Argentine (89 000 $) troisième.

Le butin amassé au cours de la dernière décennie par les joueurs anglais est presque le double de celui de l’Irlande du Nord (29 millions de dollars contre 15 millions de dollars), mais le plus petit atteint son total avec environ cinq fois moins de participants : 105 contre 504.

Note : Pour cette analyse, nous avons seulement tenu compte des pays qui ont fourni en moyenne au moins un participant par Majeur au cours de la dernière décennie.

X