Stand de Formula 1

Interview de Tom May sur l’actualité du rugby en France

Les clubs français peuvent t-ils espérer aller loin en coupe d’Europe cette saison?

Les clubs français ont les plus gros budgets et ils sont plutôt doués pour le recrutement donc ils devraient être en bonne position cette saison. Le Racing et Toulon sont dans des poules difficiles mais je pense que ces deux clubs ont l’expérience requise pour ce championnat.

Le Racing est sans aucun doute déçu par sa défaite contre Leinster lors de la finale de la Coupe à Bilbao. Par contre, je pense qu’ils en ont montré assez pour prouver qu’ils sont en train de développer leur style de jeu.

Ils ont perdu Dan Carter mais ont récupéré Finn Russell en échange. Ce dernier pourrait apporter un style de jeu différent. Simon Zebo qui jouait à Muster se joint également à l’équipe. Il a énormément d’expérience au niveau Européen et je pense qu’il va beaucoup leur apporter.

A Toulon, il y a de nouveaux joueurs aussi comme Savea et Rhys Webb.  Il y a aussi Johan Goosen, qui s’est arrêté de jouer au Racing mais a immédiatement re-signé à Montpellier pour une somme astronomique. Donc oui, je pense que les clubs français sont bien placés pour la Coupe d’Europe cette saison.

Castres a remporté le titre cette saison bien que n’ayant fini que 6ième de la phase régulière. Pensez-vous que ce schéma peut se reproduire?

A Castres, ils sont connus pour ça donc ça pourrait tout à fait se reproduire ! Ceci étant dit, le soutien financier des autres clubs français équivalents est énorme, donc il serait quand même très difficile de reproduire cet exploit.

Ce qu’ils ont fait en finale l’année dernière contre Montpellier est absolument incroyable. Ç’est la preuve que si vous avez un groupe de joueurs soudés, ça n’a presque aucune d’importance d’avoir beaucoup de joueurs stars. C’est un peu la même situation pour Leicester City et ce qu’ils ont fait au championnat d’Angleterre. Une équipe qui fonctionne très bien peut souvent vaincre une équipe de joueurs “stars”.

Je pense quand même qu’il y a peu de chances pour que ça se reproduise mais tout le monde adore quand l’outsider bouscule les cartes !

De quoi Toulon a t-il besoin pour revenir dans la competition et aller loin en Coupe d’Europe?

Je pense que Toulon va arriver assez haut dans la compétition mais ils doivent absolument développer leur jeu. Ces dernières années il y a eu des matchs difficiles mais ils ont aussi fait de beaux matchs.

Ceci étant dit, Chris Ashton a été instrumental chaque fois qu’ils ont bien joué et sur toute la saison et il est maintenant parti à Sale.

En revanche, ils peuvent faire jouer des jeunes comme Louis Carbonel qui a gagné le championnat de France pour les moins de 20 ans – il aura plus d’opportunités de briller en tant que numéro 10.

Ils ont enfin l’opportunité de créer une stabilité qui a manqué cruellement sur les dernières saisons avec Marc Dal Maso en charge de la mêlée et l’intégration de Juan Fernandez dans l’équipe d’encadrement. Ils ont changé pas mal de choses dans l’équipe d’encadrement et recruté à différents stades de la saison et je ne pense pas que ce soit idéal pour un club. Ils peuvent maintenant se poser et apporter de la stabilité dans leur jeu. Je suis convaincu qu’ils seront performants à la fois en France et en Europe pour la saison à venir.

Le Top 14 a durci ses règles et les clubs français ont un quota minimum de joueurs issus de la formation française à respecter. Est-ce que vous pensez que cela va affecter leurs chances de sélection pour la Coupe d’Europe ? Est-ce que l’équipe nationale française en profitera vraiment ?

Le fait que les clubs français doivent sélectionner une plus grande proportion de joueurs issus des filières de formation (JIFF) ne peut être que bénéfique pour l’équipe nationale mais je ne pense pas que cela aura un impact sur la performance des clubs.

Je ne pense pas que le rugby soit un sport qui puisse survivre sans talents « faits maison ». Newcasle Falcons est un superbe exemple anglais qui illustre ce que les Français essayent de protéger. Ils ont toujours des joueurs qui ont grandi dans leur région et auxquels les fans peuvent s’identifier.

Faire jouer des jeunes joueurs régulièrement est toujours risqué. Cependant c’est bien pour eux et ça leur permet de faire de gros progrès dans leur développement. Il y a un joueur à Bordeaux qui illustre bien ça : Cameron Woki. On lui a donné des opportunités, il était dans l’équipe des moins de 20 ans cet été et il a fait d’énormes progrès.

Les Français ont vraiment investi dans leurs jeunes joueurs et je pense que cela va porter ses fruits. L’équipe de France devrait être l’une des équipes favorites pour la Coupe du Monde 2013 sur le sol français.

Lors des trois dernières Coupes d’Europe, la France est arrivée en finale. Est-ce que vous pensez qu’un club peut remporter la coupe cette année?

Je ne pense pas qu’ils puissent gagner contre les équipes irlandaises malheureusement qui sont incroyablement talentueuses. Ça va être difficile…j’imagine bien le Racing et Toulon aller loin dans la compétition. Par contre je ne sais pas s’ils ont le jeu pour vaincre des équipes comme Leinster et Munster.

Toulouse a été très décevant ces dernières années et l’équipe sera attendue au tournant. Ceci étant dit, ils sont dans une poule avec Leinster, Wasps et Bath donc ils n’ont pas la tâche facile !

Je pense que Clermont peut bien se débrouiller dans le Challenge Européen mais les yeux des Français sont surtout tournés vers le Racing et Toulon comme les favoris pour,  sinon remporter,  au moins aller loin dans la compétition pour la Coupe d’Europe.

En tant que joueur qui a traversé la Manche pour jouer à Toulon, quels sont vos conseils pour Rhys Webb qui s’apprête à débuter sa saison en France?

Il est essentiel d’apprendre la langue et c’est ce qu’il semble faire. En particulier en tant que demi de mêlée puisqu’il faut courir pour jouer.

Lorsque j’étais à Toulon, je pouvais aussi bien jouer comme ouvreur et essayer de communiquer avec un demi de mêlée qui ne parlait pas français que retourner en arrière de terrain et essayer de jouer et de courir avec des Georgiens ou des Argentins. C’est très compliqué. Donc c’est important que tous les joueurs qui jouent dans un club français aient les bases de la langue française. Je ne parle pas d’être capable de faire la conversation mais plutôt du jargon rugby : donc des consignes de base, des instructions et des directions. C’est un des meilleurs numéro 9 du monde donc s’il peut améliorer son jeu de 10% simplement en apprenant la langue et bien il devrait le faire.

Une autre chose qu’il va remarquer en France, c’est qu’ils ont beaucoup de choses positives mais qu’il y a certains processus qui font partie intégrante de la manière dont ils jouent au rugby et qu’on ne peut pas changer. Certains de ces aspects sont frustrants mais il suffit de les accepter et d’apporter de la valeur ajoutée là où l’on peut.

C’est important de s’adapter à la culture rugby locale plutôt que de s’attendre à ce qu’ils s’adaptent à la culture d’où l’on vient.

Que vous ont apporté vos deux saisons à Toulon?

J’ai appris que perdre un match n’est pas la fin du monde. Traditionnellement la culture du rugby en France est telle que les réactions sont toujours passionnées quel que soit le résultat. Il y a une tendance à exagérer l’importance d’un seul résultat alors qu’on ce sont les performances (ou les échecs) dans la continuité qui comptent. J’ai donc essayé de garder une attitude plus mesurée.

En dépit de ce côté un peu émotionnel auquel il ne faut pas se laisser prendre mon expérience a été formidable sur le terrain comme hors du terrain. C’est une vraie chance de pouvoir jouer au rugby dans un tel pays.

J’ai hâte de voir comment le Top 14 va se dérouler et de voir les performances de Rhys Webb et de beaucoup d’autres joueurs.

Quels souvenirs gardez-vous de Toulon? Quelles étaient vos lieux préférés

Je vivais à l’extérieur de Toulon, à Carqueiranne, une petite ville où beaucoup de joueurs internationaux venaient vivre. Moi qui venais de Newcastle sur la côte Nord Est, m’installer sur la Méditerranée m’a donné une vision à 180 degré de la vie en bord de mer. Cela m’a permis d’expérimenter un mode de vie complètement diffèrent. Je pense que les Français et les Européens ont tout compris : ils ne stressent pas trop. En Angleterre, on a tendance à trop se soucier de comment les choses « devraient » être faites.

Je m’y réinstallerais sans hésiter… je pourrais retourner vivre en France. C’est un pays très agréable, pour les vacances, pour le rugby ou pour y vivre.

L’influence de Toulon sur le rugby français et européen a énormément grandi ces dernières années. Toulon a acquis une renommée internationale grâce à son rugby. Avant peu de gens ici savaient le situer sur la carte. Maintenant que le club attire des stars internationales, tout a changé !

Le président Murad Boudjella est un personnage haut en couleur et peut parfois alimenter le coté spectacle hors-terrain Mais grâce à lui, le club est dans une excellente position et peut conserver sa place de favori en France et en Europe.

LES BLEUS

Votre avis sur l’équipe nationale française? Ils sont arrivés 4ieme dans le tournoi des Six Nations puis ont essuyé une déculottée en Nouvelle Zélande.

Ces dernières années, l’équipe nationale française est apparue très fragile. C’est assez naturel d’essuyer une défaite en Nouvelle Zélande contre les All Blacks et honnêtement les français se sont bien battus cet été et ont plutôt été victimes de décisions qui ont joué en leur défaveur.

They have some youngsters coming through – ther Six Nations and if you get off the a rough start, as France did it can be difficult as its so unforgiving.

Si on se penche sur la qualité de leurs joueurs, s’ils peuvent structurer leur jeu et le rendre plus régulier, ils ont vraiment des chances de rentrer parmi les favoris pour 2023.

La France va affronter l’Afrique du Sud, l’Argentine et Fiji cet Automne, qu’anticipez-vous ? En quoi cet automne va être déterminant pour préparer la Coupe du Monde l’année prochaine ?

A mon avis, la formation actuelle est plus forte que ce qu’elle a montré jusqu’à présent. L’Automne va donner aux joueurs l’opportunité de gagner en confiance. Je m’attends à ce qu’ils gagnent ces trois matchs à domicile et à l’approche de la Coupe du Monde, il est essentiel qu’ils le fassent pour se distinguer aux Six Nations 2019.

L’Afrique du Sud et l’Argentine font partie de l’élite du rugby mondial donc battre ces équipes cet été serait formidable et les boosterait énormément en préparation à la Coupe Monde.

Objectivement, est-ce que la France peut faire partie des favoris lors de la prochaine Coupe du Monde au Japon?

Si l’équipe Française se révèle en forme cet été et se montre constante dans ses performances, elle a de grandes chances de bien se positionner pour septembre prochain. Les formations françaises – à la fois sur la scène européenne et pour le tournoi des 6 Nations ont souffert d’un vrai manque de régularité. Mais une fois le problème réglé les équipes pourront vraiment faire leurs preuves.

Lorsque le rugby français a confiance en lui, rien ne peut l’arrêter ! S’ils arrivent à vaincre 3 grandes équipes de l’Hémisphère Sud à l’Automne il n’y a pas de raison pour qu’ils ne prennent pas confiance en eux pour les 6 Nations.

X