Roma - Napoli

Guide exclusif des villes des Six Nations : Où devriez-vous aller pour la meilleure des expériences ?

CLIQUER ICI pour pariez sur le tournoi des six nations

Avec la participation des Six Nations, de nombreux supporters planifient des voyages pour voir leur équipe nationale en action. Il n’est pas toujours facile de prédire quels voyages valent la peine, alors nous avons combiné les données de chaque match depuis l’expansion du tournoi en 2000 et le coût de la visite de chaque ville pour le guide des sites des Six Nations.

Le graphique ci-dessous compare et classe chacun des six sites en fonction de ce que vous êtes susceptible de voir sur le terrain et de ce que le spectateur moyen dépensera (basé sur les prix de 2017). Cela exclut les billets de match et les voyages, qui dépendent en grande partie du genre d’expérience qu’un fan recherche.

Murrayfield :

Nous commençons par le stade le plus au Nord en descendant vers le sud, Murrayfield est la première destination de notre guide des stades du tournoi des Six Nations.

Malheureusement, le stade national écossais ne figure pas parmi les stades où il y a le plus de spectacle sur le terrain. Il y a un fort pourcentage de matchs serrés – ceux qui se jouent en moins de 7 points au score final – mais c’est surtout dû au fait que peu de points y sont marqués. C’est le seul stade où les spectateurs voient moins de 40 points par match en moyenne, et seulement un peu plus de trois essais. Ce sera sûrement le cas lors d’un prochain match contre l’Angleterre.

Cependant, Edinbourgh vous offre la pinte de bière la moins chère – ce qui peut ajouter un peu d’euphorie lors d’une faible rencontre – et c’est aussi la ville la plus économique en règle générale. Le classement de trois/six sur les prix des hôtels et des restaurants est une bonne option pour faire le voyage en Écosse.

Stade Aviva :

Dans la ville de Dublin et son stade, vous verrez sans doute le moins d’occasions de voir un bon match, et cela vous coûtera moins d’argent.

C’est l’un des deux seuls stades qui a vu plus de 40% des matchs qui se sont conclus par moins de sept points ou moins, (nous avons inclus ceux à Lansdown Road et Croke Park pendant la construction du nouveau stade), et deux endroits seulement ont vu plus de finales du tournoi.

L’Irlande est un pays des plus économique à visiter, avec une moyenne de £62 par nuit pour un hôtel 3 étoiles. C’est un facteur important pour les visiteurs. Cela vous laisse les poches pleines, afin de profiter de la ville, et aussi de placer un pari sportif sur l’Irlande, durant le tournoi qui unifie les deux pays.

Stade de la Principauté :

Au Pays de Galles, il y a une garantie d’excitation beaucoup plus grande pour voir un beau match de rugby.

Le nombre moyen de points et d’essais est correct, et de plus, le spectacle est souvent âpre, engagé et décisif pour la suite du tournoi. Les 37 cartes jaunes et les deux cartes rouges qui ont été décernées ici au fil des ans représentent le nombre le plus élevé du tournoi, et avec six championnats remportés – plus quatre tournois du Grand Chelem complétés – les spectateurs ont pu vivre de nombreuses célébrations après le coup de sifflet final.

Cardiff n’est pas très cher non plus, avec seulement Edimbourg plus abordable pour la bière et les nuitées. Le Pays de galles semble donc être la meilleure option. Le dernier match du tournoi aura lieu entre le Pays de Galles et la France, alors pourquoi ne pas y aller, pour passer une bonne troisième mi-temps ?

Twickenham :

Cela ne choque personne d’apprendre que Londres est la ville la plus chère à visiter dans notre guide des lieux des Six Nations, avec un voyage moyen pour deux personnes – basé sur un hôtel, nourriture, bière et transports quotidiens – à 179£, avant même d’ajouter dans le coût le prix des billets de match, et d’arriver en Angleterre en plus.

Cet argent investi vous donne accès à beaucoup d’action : aucun des cinq autres stades ne peut égaler les points ou les essais marqués par match. Moins d’un quart des 45 matchs des Six Nations qui se sont déroulés à Twickenham, le temple du rugby anglais, ont eu des dénouements de matchs serrés, alors pour un groupe de supporters, il y a rarement eu beaucoup de motifs à encourager son équipe en fin de match. Cela pourrait bien changer dans le match décisif pour le titre, entre l’Angleterre et l’Irlande, lors de la dernière journée du tournoi des Six Nations de 2018.

Stade de France ou Stade Vélodrome :

En France, il y a eu beaucoup plus de matchs serrés ; 44% des fins de match ont été décidées par sept points ou moins – le pourcentage le plus élevé de tous les stades des Six Nations.

Le Stade de France – qui accueillera la France contre l’Angleterre lors de la quatrième journée – a également vu cinq championnats décidés (le deuxième en importance) et, comme le Stade de la Principauté, quatre tournois du Grand Chelem.

Alors que Paris n’est pas vraiment bon marché – en particulier pour les hôtels, qui sont encore plus chers en moyenne qu’à Londres -, le faible coût du restaurant, le rend marginalement moins cher que la capitale anglaise en général.

Stade Olympique :

Notre dernier arrêt dans le guide des sites des Six Nations – en vertu d’être le plus au sud – est à Rome, où nous avons inclus les matchs précédemennt accueillis au Stadio Flaminio à proximité, sur le côté opposé du Tibre.

La capitale italienne occupe la deuxième place pour le nombre des points et d’essais marqués, et avec deux tiers et trois quarts de ce dernier étant en faveur de l’équipe adverse, Rome s’est avéré une destination populaire pour les fans de passage. C’est une bonne nouvelle pour les supporters qui peuvent profiter de la belle vie en Italie et voir un match spectaculaire en plus.

Avec la nourriture bon marché – la ville de Rome est la plus abordable avec Paris – et le voyage est aussi une option bon marché, par rapport à la capitale française, ou chaque ville majeure de Grande-Bretagne.

X