Que doivent faire les équipes promues pour se maintenir ?

Que doivent faire les équipes promues pour se maintenir ?

Il n’est pas rare en Ligue 1 qu’une équipe promue démarre bien la saison et qu’elle parvienne même à finir en position de se qualifier pour la Ligue des champions. Nous avons fait l’analyse sur les dix dernières saisons des facteurs qui font la différence et permettent de se maintenir dans l’élite. Retrouvez cinq idées de recette parfaite pour éviter de faire l’ascenseur entre la première et la seconde division.

Huddesfield va-t-il se maintenir ? PARIEZ ICI Newcastle va-t-il se maintenir ? PARIEZ ICI Autres paris

Se maintenir n’est pas si compliqué que cela

Tout d’abord, évacuons d’emblée l’idée reçue qu’une relégation arrive forcément à une équipe nouvellement promue. Parmi les cinq grands championnats européens sur les dix dernières saisons, seulement un peu plus d’un tiers (36.1 %) des équipes est retourné en seconde division. Dans un cas sur six, une équipe promue termine la saison dans la première partie de tableau.

Ce n’est jamais arrivé sauf sur une saison précise parmi les 50 que nous avons étudiées où les trois équipes promues sont descendues immédiatement après être montées. Dans 60 % des cas, seulement une équipe promue est descendue et dans 22 % des cas deux équipes sur trois n’ont pas réussi à se maintenir.

Comment les équipes peuvent-elles éviter de se retrouver dans la charrette en fin de saison ?

Bien démarrer la saison

Au regard du tableau ci-dessus, des trois équipes promues en Ligue 1 cette année, il est probable que l’une d’entre elles ne s’en sorte pas. Entre trois et quatre points, il y a 67 % de chances qu’une des trois reléguées se retrouve en Ligue 2 la saison prochaine.

De manière plus générale, aucune équipe promue qui a débuté la saison avec sept points ou plus n’a été reléguée.

Recruter beaucoup de joueurs

Alors que certains entraîneurs préfèrent garder leur équipe intacte dans le but de donner leur chance aux joueurs qui ont réussi à monter d’une division, ils restent une minorité. A travers l’Europe, les équipes promues qui ont recruté plus qu’un joueur – qui a participé en tant que titulaire à plus de 50 % des matchs – tendent à mieux se classer au championnat.

La différence entre recruter un et trois joueurs en elle-même est plus importante que l’on croit. C’est d’autant plus important que les marges sont minces, en bas du tableau, entre maintien et relégation.

Amiens a fait le pari de recruter beaucoup de joueurs, gratuits comme Gael Kakuta ou en prêt comme Lassina Traoré. Strasbourg qui a signé entre-autre avec Jonas Martin et Troyes, n’a, hors quelques prêts, pas vraiment investi durant cette période de transfert.

Dépenser plus que ses rivaux

Les nouvelles recrues doivent idéalement être de qualité. Lorsque nous avons comparé le budget alloué aux dépenses entre les trois équipes promues, celle qui a dépensé le plus a plus de chances de se maintenir par rapport aux deux autres. Celle qui a dépensé le moins a proportionnellement le plus de chances d’être reléguée en fin de saison.

Cette année, les trois équipes promues en Ligue 1 ont à peu de chose près dépensé la même somme. Il est difficile d’avoir une estimation du montant réel dépensé, surtout lorsque l’on signe avec des joueurs gratuits ou en prêt.

Avoir une vision d’ensemble

En dehors de la Premier League, il est possible de penser au-delà du simple maintien si le budget de transfert permet de recruter des joueurs vedettes pour améliorer la qualité de l’équipe. Les trois promues qui ont investi dans des joueurs à plus de 10 millions d’euros se sont qualifiées pour la saison suivante en Ligue des champions. Des six équipes anglaises qui ont fait la même chose, trois ont été reléguées dès la saison suivante et aucune n’a terminé dans la première partie du tableau.

En Angleterre, le truc pour réussir consiste plutôt à renforcer l’ensemble de la colonne vertébrale de l’équipe. Les deux seules équipes promues qui s’en sont sorties – Birmingham City en 2009-2010 et West Ham en 2012-2013 – ont recruté des joueurs dans plusieurs parties du terrain, de part et d’autre du gardien, à la défense en passant par le milieu et jusqu’à l’attaque. Il ne s’agit pas forcément de recrues qui coûtent cher – d’ailleurs, la plupart de ces achats ont été faites pour une somme modique – mais plutôt d’ajouter de la profondeur à l’endroit où l’équipe en a le plus besoin.

Nous offrons 100 000€ au joueur qui prédira la minute du premier but de deux rencontres sélectionnées. Pour participer, connectez-vous ou créez un compte bwin. Nous vous offrons un premier essai gratuit à l’aide de vos prévisions gratuites, avant de recevoir de nouvelles prévisions par les 10 euros investis chez nous !

Chaque tranche de 10 investis dans les sports avec une cote supérieure à 1.70 vous donnera droit à une prévision supplémentaire. Vous pouvez obtenir jusqu’à 100 prévisions par jour. Tous les paris sportifs doivent démarrer et se terminer le même jour dans les Prévisions bwin. Vous recevrez vos prévisions gratuites le lendemain, une fois les paris terminés. Si votre prévision s’avère juste, vous aurez la chance de participer à notre concours qui permet de gagner 100 000 cash !

X