ATP Masters 1000 Rome : duopole Nadal Djokovic
Circuit de Formule 1

ATP Masters 1000 Rome : duopole Nadal Djokovic

Salle : Foro Italico, Rome

Cote au : 9 mai

Chaîne : Eurosport

Le Masters de Rome a été dominé par Nadal et Djokovic au cours des 17 dernières années. À eux deux, ils ont remporté le titre à 15 reprises au cours de cette période. Fais des paris de tennis avec bwin.

L’Italie est à nouveau l’épicentre printanier du sport mondial. Après la foule pour le GP F1 à Imola, mai sera le mois de la fête populaire du Giro d’Italia et celui du bon salon du Foro Italico, domicile des Internationaux de tennis pour l’ATP Rome 2022 Entre spécialistes, nouvelles recrues et champions qui ne veulent pas abdiquer y sont tous les ingrédients pour une semaine de divertissement.

ATP Rome la présentation

Les stars du tennis mondial se déplacent à Rome pour la 79e édition des Internazionali d’Italia, et avec elles l’attention de la plupart des amateurs de paris sportifs en ligne. Au Foro Italico, toutes les conditions semblent réunies pour vivre sept jours au nom du grand tennis, grâce à la présence de presque tous les plus forts, à commencer par Rafa Nadal et Nole Djokovic. Pourtant, les maîtres du tableau d’honneur de Rome ces 20 dernières années ne se présenteront pas au mieux de leur forme : l’Espagnol vient de reprendre le jeu après 40 jours d’absence en raison de la fracture des côtes à Indian Wells. Tous deux visent cependant à aller le plus loin possible aussi pour tester leur état de forme en vue du Grand Chelem parisien.

L’altitude de la capitale espagnole, et les conditions rapides qui en découlent, est remplacée par le niveau proche de la mer de Rome où le jeu sera beaucoup plus lent, en particulier pendant les séances du soir. Il est certainement moins probable qu’un énorme serveur progresse loin dans le tournoi italien.

Les absents du Masters 1000 de Rome

Parmi les 10 premiers du classement, les seuls absents à Rome seront Daniil Medvedev, dont le retour après l’opération d’une hernie devrait intervenir au plus tôt en juin, et Matteo Berrettini, bloqué par l’opération de son petit doigt. Entre les deux, seul Matteo, bien qu’il soit parmi les interprètes les plus flexibles du circuit, peut être considéré comme un spécialiste de la terre.

Les amateurs de surfaces lentes manqueront Carlos Alcaraz qui a décidé de déclarer forfait, après avoir suivi ses traces avec précocité en conquérant ses deux premiers Masters 1000 et en entrant auparavant dans le top 10 mondial.

Dictature Djokovic et Nadal

Au tableau d’honneur de l’Open d’Italie, le plus ancien tournoi européen inclus dans le circuit Masters 1000 (la première édition remonte à 1930), son hétérogénéité est frappante, du moins jusqu’en 2005, année où la « dictature » de le duo Nadal-Djokovic a commencé. Le Majorquin et le Serbe se sont partagés 15 des 17 dernières éditions, n’échouant qu’aux nominations de 2016 et 2017, respectivement remportées par Andy Murray et Alexander Zverev, mais toujours en finale face à Djokovic. Outre ses cinq succès, le numéro 1 mondial « vante » aussi la primauté des finales perdues, pas moins de six, mais aussi la satisfaction d’être le seul capable de venir à bout de Rafa en finale, battu seulement deux fois en sa carrière lors du dernier acte au Forum, le dernier en 2014.

Pourtant, jusqu’à il y a trois décennies, les Internationaux n’avaient jamais eu de dirigeant absolu. Cependant, après les huit vainqueurs différents lors des neuf premières éditions de l’ère open, la domination des spécialistes de la terre s’est accentuée depuis le début des années 1990, avec les deux tubes de Thomas Muster et les notes aiguës de Marcelo Rios, Guga Kuerten et auparavant Alex Corretja, initiateur à tous égards de l’ère espagnole qui, avant Nadal, a aussi vu Juan Carlos Ferrero, Felix Mantilla et Carlos Moyà se réjouir au Forum du début du millénaire.

Cote et Pronostic à Rome

Voir Novak Djokovic, comme cela s’est produit à Belgrade, s’écraser dans le troisième set de la finale contre Rublev a confirmé comment dans le tennis frénétique des temps modernes, même un champion ne peut pas remédier à un état de forme non optimal. Un scénario que Nadal connaît aussi bien, qui a disputé plus de matches que son rival sur l’année civile, mais qui vient d’une absence plus longue. Pour les deux, la ligne d’arrivée s’appelle Roland Garros, mais vous devez d’abord mettre autant de jeux que possible dans les jambes.

Les voir triompher à Rome est évidemment possible, même si peu probable pour les cotes actuelles sur le tennis international, mais si des joueurs comme Ruud, Rublev et Schwartzman peuvent viser au moins une place en quarts, on choisit de se déséquilibrer dans le pronostic pour Alexander Zverev, a décidé de reprendre en Italie le discours qui a été brusquement interrompu avec les finales ATP à Turin. L’Allemand semblait s’être légèrement repris dans les tournois récents par rapport au mauvais début de 2022 et sait déjà gagner à Rome, où il a atteint la finale à deux reprises.

Parmi les adversaires il y aura forcément Stefanos Tsitsipas, qui ne peut qu’espérer ne pas retrouver Alcaraz sur sa route, qui l’a éliminé à Miami et à Barcelone et qui se présentera comme le numéro 7 de la tête de série.

Sur le front des joueurs locaux, Lorenzo Sonego ne semble pas en mesure de réitérer la course de 2021, qui ne s’est arrêtée qu’en demi-finale face à Djokovic, tandis que Lorenzo Musetti tentera de surprendre avec un bon état de forme. Cependant, les plus grandes attentes sont pour Jannik Sinner, jamais au-delà du troisième tour au Forum, mais pour la première fois en tant que tête de série : également pour le Rosso di San Candido, il est temps pour une répétition générale pour Paris.

La cote pour le vainqueur du tournoi ATP 1000 à Rome place naturellement les deux premières positions sur le marché des paris pour Nadal et Djokovic, mais les deux hommes ont semblé vulnérables cette saison sur terre battue.

Nadal n’a pas gagné de Masters 1000 cette saison

Nadal reste sur une élimination à Madrid contre Alcaraz. S’il rate le titre à Rome, ce ne sera que la deuxième fois de sa carrière qu’il se rendra à Roland Garros au printemps sans remporter au préalable l’une des trois précédentes épreuves du Masters 1000.

Nadal a remporté dix titres dans la capitale italienne. Favori des pronostics, la cote d’une dixième victoire de Nadal à Rome est de 2.62.

Djokovic a un parcours dégagé en haut de tableau

Djokovic, coté à 3.00, a subi lui aussi la loi d’Alcaraz en Espagne. Après plusieurs défaites sur terre battue, il a déploré son état de forme et ne semble franchement pas satisfait de son jeu en ce moment. Il visera évidemment à changer de braquet cette semaine afin de bien préparer le tournoi parisien où il est le tenant du titre.

Historique des vainqueurs sur la terre battue de Rome

2021 Nadal

2020 Djokovic

2019 Nadal

2018 Nadal

2017 Zverev

2016 Murray

2015 Djokovic

2014 Djokovic

2013 Nadal

2012 Nadal

2011 Djokovic

2010 Nadal

2009 Nadal

2008 Djokovic

2007 Nadal

2006 Nadal

2005 Nadal

Pariez sur une sélection de plus de 20.000 paris sportifs disponibles sur de nombreux sports.

Voir d’autres options de pari

X