Rennes - Nice

Course en Ligne JO : parcours fait pour les puncheurs

Etape : Musashinonomori Park > Fuji Speedway

Km : 234

Date : samedi 24 juillet à 4h

Chaîne : France 2

Une semaine après la fin du Tour, la course sur route masculine aux Jeux olympiques d’été de Tokyo sera longue de 234 kilomètres, tandis que le dénivelé positif est de 4 865 mètres. Les coureurs cyclistes s’attaquent aux pentes inférieures du mont Fuji sur un itinéraire de cinq ascensions avant la fin de la course sur le circuit Fuji International Speedway. Ce sera une course parfaite pour un baroudeur.

Lorsque le Tour de France se terminera le dimanche 18 juillet, de nombreux coureurs s’envoleront directement pour Tokyo. L’objectif : récupérer au plus vite et s’acclimater à la chaleur et à l’humidité du Japon avant le 24 juillet.

La cote médaille or course en ligne est en faveur d’une victoire de Pogacar.

Profil de l’étape : Musashinonomori Park > Fuji Speedway

Les coureurs partiront dans le parc Musashinonomori de Chofu, une banlieue ouest de Tokyo, pour se diriger vers le sud-ouest. L’itinéraire commence à monter légèrement après environ 40 kilomètres, tandis que le paysage passe progressivement d’urbain et plat à rural et montagneux.

Doushi Road est la première montée classée de la course olympique sur route. L’ascension de 5,9 kilomètres avec un dénivelé à 5,7 % avant d’être franchie après 80 kilomètres de course. La route continue le long du magnifique lac Yamanakako pour atteindre le prochain sommet près de 20 kilomètres plus tard. Le col de Kagosaka est une courte montée avec son sommet à 1 111 mètres d’altitude.

L’itinéraire descend puis se dirige vers le « circuit du mont Fuji », qui se trouve à l’ombre de la plus haute montagne du Japon. Le mont Fuji culmine à 3 776 mètres d’altitude et les pentes inférieures marquent la mi-parcours de la course masculine. Le circuit fait 50,9 kilomètres avec le Fuji Sanroku qui sera la plus grosse difficulté de la journée. Culminant à 1 451 mètres, les 14,3 kilomètres de montée à 6 % sont atteints après 140 kilomètres en selle.

Après une descente de 15 kilomètres et 40 kilomètres de terrain vallonné, la course passe par le circuit Fuji Speedway avant d’atteindre sa dernière boucle. La route monte le monstrueux col de Mikuni – 6,5 kilomètres à 10,6%. En route vers le sommet, les coureurs tombent sur une section de 4 kilomètres avec une pente moyenne de 12%. Une courte descente mène au pied du col de Kagosaka, la courte montée qui a également servi de deuxième ascension.

Une longue descente se poursuit jusqu’à la finale vallonnée sur le Fuji International Speedway.

Qui sont les favoris pour la médaille d’or

Contraint à l’abandon du Tour de France, Primoz Roglič a décidé de faire de Tokyo 2020 un objectif majeur. Il formera une équipe particulièrement compétitive avec le double vainqueur du Tour de France. Sur le Tour 2021, Tadej Pogacar a régné en patron. Il est le plus fort en montagne et le plus rapide en contre la montre. Il a défendu son maillot jaune sans problème pendant deux semaines en maitrisant tous ses concurrents. Pogacar est coté à 3.50 pour remporter l’or et Roglic est coté à 8.00.

Dans l’équipe belge, le vétéran Van Avermaet – qui remportait la course en 2016 à Rio – revient avec les tout jeunes Remco Evenepoel coté à 10.00 et Wout van Aert, expert des courses d’un jour et récent vainqueur du Mont Ventoux dans le Tour de France. Wout Van Aert a la puissance pour terminer au sprint et il sait aussi faire les efforts en montagne pour ne pas se faire décrocher. Il doit être considéré parmi les principaux prétendants. Van Aert est coté à 7.00 pour imiter son compatriote 5 ans plus tôt.

Qui sont les outsiders

Les Colombiens peuvent également espérer une médaille olympique avec Sergio Higuita, Rigoberto Uran, Esteban Chaves et Dani Martinez.

Également parmi les outsiders, les Britanniques aligneront les frères Adam et Simon Yates ainsi que Geraint Thomas et Tao Geoghegan Hart. Les deux frères ont une cote de 21.00.

Au total, 130 coureurs prendront le départ, dont l’Espagnol Alejandro Valverde, qui a fait ses débuts olympiques à Athènes en 2004. Valverde est coté à 19.00.

Coté Français, la meilleure cote revient à David Gaudu à 21.00. Gaudu a vécu une première expérience mitigée sur le Tour où le Français aurait pu gagner une étape de montagne. Suite à une grosse défaillance sur le Ventoux, il a su tout de suite se remobiliser en terminant 4ème de l’étape du Portet. Légitimement, Gaudu peut s’imposer à la pédale sur ce parcours au Japon.

Voir d’autres options de pari

X