Analysis: Who have been the longest-reigning UFC champions?

Analyse : qui fut le champion d’UFC au règne le plus long ?

Certains champions de l’UFC se sont succédés, mais d’autres ont dominé pendant de longues périodes.

Conserver un titre n’est pas une tâche facile, nous analysons ici tous les résultats de l’UFC pour voir quels combattants ont fait le meilleur travail pour garder leur ceinture de champion.

Quels ont été les champions UFC au plus long règne?

Certains champions d’UFC sont venus et sont repartis, mais d’autres ont dominé pendant de longues périodes.

Conserver un titre n’est pas une tâche facile, nous analysons ici tous les résultats de l’UFC pour voir quels combattants ont fait le meilleur travail pour rester celui à battre.

Règne continu le plus long

Le règne continu le plus long de l’histoire de ce sport est celui d’Anderson Silva, également connu sous le nom de «l’araignée», qui a été champion chez les hommes dans la catégorie des poids moyens pendant près de sept ans, à partir d’octobre 2006 jusqu’à son élimination directe au second tour par Chris Weidman lors de l’UFC 162.

Il faudra beaucoup de temps avant que quiconque batte ce record car la championne en titre la plus longue, Amanda Nunes, devra défendre sa ceinture de poids coq pendant environ trois ans de plus pour égaler l’exploit de Silva.

Règnes combinés les plus longs

La domination de Silva au sommet de la division des poids moyens est en fait plus long que le règne combiné de tout autre combattant.

Georges St-Pierre, récemment retraité, l’a presque dépassé avec trois titres distincts – deux chez les poids mi-moyens et un chez les poids moyens – mais il lui a manqué quelques centaines de jours.

Défenses de titre les plus fréquentes

Alors que l’araignée a dû faire face à 11 challengers pendant son long règne en tant que champion des poids moyens, il n’en a rencontré qu’un tous les 223 jours.

Demetrious Johnson a dû rentrer dans l’Octogone pour défendre son titre une fois tous les 179 jours au cours de sa domination de près de six ans sur la division des poids mouches, alors qu’il aurait peut-être enregistré la plus longue série de jours ininterrompue en tant que champion s’il avait obtenu autant de temps de repos que Silva.

Il y a aussi beaucoup de variabilité dans les divisions féminines, où Nunes n’a jusqu’à présent affronté qu’environ un challenger par an en moyenne tout en défendant deux ceintures simultanément. C’est loin de l’expérience de Ronda Rousey et Joanna Jedrzejczyk, qui ont chacune dû défendre leur titre au rythme de deux fois par an.

Défenses de titre les plus rapides

Alors que Rousey a été appelée à l’action plus souvent que n’importe quel autre champion de l’UFC avec au moins cinq défenses de titre à son nom, elle était au top lorsqu’il s’agissait de mettre rapidement KO ses adversaires.

Ses six défenses réussies se sont terminées après seulement 80 secondes en moyenne, tandis que le deuxième champion le plus rapide de la liste – Tito Ortiz – avait besoin de 191 secondes par combat.

Champions UFC les plus rapides

La division poids lourds chez les hommes est clairement l’endroit idéal pour voir une ascension fulgurante.

Les trois écarts les plus courts entre les débuts professionnels d’un combattant et le premier titre se sont produits dans cette division, Randy Couture et Mark Coleman le faisant dans l’année suivant leur première entrée dans l’Octogone en tant que pro.

Pariez sur les prochains combats UFC !

X