Chelsea - Arsenal

Formation tactique : comment jouent les 5 futurs champions ?

Premier League : Liverpool – 82 pts 66 buts en 29 matchs

Liga : Barcelone – 58 pts 63 buts en 27 matchs

Bundesliga : Bayern – 55 pts 73 buts en 25 matchs

Seria A : Juventus – 63 pts 50 buts en 26 matchs

Ligue1: PSG – 68 pts 75 buts en 27 matchs

Comment jouent les meilleures équipes dans les 5 grands championnats européens ? Nous avons regardé depuis le début de saison quelles sont les formations tactiques utilisées par les entraîneurs qui sont en tête de leur championnat national cette saison. Toutes ont une disposition tactique similaire en Ligue des Champions et en championnat sauf une, avez-vous déjà deviné laquelle ?

Liverpool / 4-3-3 (89% en Premier League et 100% en Ligue des Champions)

Bilan en Premier League 26 matchs : 24 victoires, 1 nul, 1 défaite

Bilan en Ligue des Champions 8 matchs : 4 victoires, 1 nul, 3 défaites

Quasiment champion d’Angleterre car disposant de 25 points d’avance sur le second, l’équipe de Jurgen Klopp évolue dans un système en 4-3-3 avec des attaques axiales. Les Reds sont excellents pour se créer des opportunités de but sur des passes en profondeur. Létale en contre-attaque, Liverpool pose de nombreux problèmes à ses adversaires puisque les joueurs de Liverpool avancent constamment sur le ballon dès la perte de balle (le fameux gegenpressing). Les adversaires de Liverpool sont coincés s’ils défendent bas, ils sont alors constamment harcelés dans leur propre moitié de terrain et s’ils attaquant, ils s’exposent alors aux contre-attaques ravageuses avec des flèches comme Salah et Mané sur les ailes.

La défense de Liverpool presse haut et joue souvent le hors-jeu. Offensivement, le style de jeu est basé sur la possession faite de passes courtes jusqu’à trouver une passe dans la profondeur.

Juventus / 4-3-1-2 (57% en Serie A et 57% en Ligue des Champions)

Bilan en Serie A 15 matchs : 11 victoires, 2 nuls, 2 défaites

Bilan en Ligue des Champions 4 matchs : 4 victoires

L’équipe de Maurizio Sarri a passé plus de la moitié de la saison dans un système avec deux points (Dybala et Ronaldo) soutenu par un milieu offensif ; Bernardeschi plus trois milieux récupérateurs. Ainsi, la Juve attaque souvent dans l’axe puisqu’elle ne compte pas vraiment d’ailier dans son onze de départ. L’équipe de Turin compte beaucoup sur les exploits individuels pour se créer des occasions de buts et elle maitrise les coups de pied arrêtés offensifs et défensifs. L’entraineur italien a aussi testé plusieurs fois le jeu en 433 mais cette tactique n’a pas fonctionné en coupe d’Europe avec un nul et une défaite alors qu’en 4312, c’est un bilan de 100% de victoires pour la Juve.

Le style de jeu de la Juventus est basé sur la possession du ballon avec des passes courtes. Défensivement, les joueurs de la Juventus ne sont pas agressifs sur le porteur du ballon. Cependant, ils contrôlent le jeu dans la moitié de terrain adverse.

Barcelone / 4-3-3 (81% en Liga et 71% en Ligue des Champions)

Bilan en Liga 22 matchs : 15 victoires, 4 nuls, 3 défaites

Bilan en Ligue des Champions 5 matchs : 3 victoires, 2 nuls

Le Barca a changé d’entraineur en cours de saison et traditionnellement, les Catalans évoluent en 433 depuis la période Johan Cruyff. Avec Lionel Messi dans son effectif, les forces offensives sont pléthores. Marquer sur coup-francs directs, exploits individuels, finition devant le but, frappes lointaines, Barcelone possède une palette offensive impressionnante. Pour se créer des occasions, les passes en profondeur sont une nouveauté depuis quelques saisons.

Défensivement, Barcelone arrive à rapidement reprendre la possession du ballon mais l’équipe est en difficulté sur les ballons aériens notamment.

Le style de jeu est basé sur une forte possession du ballon, des passes courtes et des attaques dans l’axe. Barcelone aime contrôler la rencontre pour jouer à son rythme.

Chose plutôt rare pour le Barca, on a vu l’équipe évoluer en 3142 plusieurs fois cette saison avec Ansu Fati sur le côté droit, voire même en 442 avec Messi et Griezmann devant.

Bayern / 4-2-3-1 (64% en Bundesliga et 71% en Ligue des Champions)

Bilan en Bundesliga 16 matchs : 10 victoires, 3 nuls, 3 défaites

Bilan en Ligue des Champions 5 matchs : 5 victoires

Le Bayern est très fort pour se créer des occasions de but que cela soit à l’aide de passes en profondeur ou sur un exploit individuel. Les Bavarois attaquent sur les ailes avec Serge Gnabry à gauche et Thomas Müller ou Kingsley Coman à droite. Le Bayern Munich dispose dans son effectif d’un des meilleurs avants-centres du monde avec Robert Lewandowski – le meilleur buteur de la Ligue des Champions cette saison – ; le Polonais est là pour terminer les actions. Le Bayern dispose dans son effectif de plusieurs artificiers qui peuvent marquer sur coup-franc direct.

Défensivement, le Bayern est excellent sur coups de pied arrêtés. Le style du Bayern est porté vers l’avant avec les défenseurs qui pressent haut pour mettre hors-jeu leurs adversaires et contrôler le jeu dans la moitié de terrain adverse. Avec le ballon, les passes sont courtes et le pourcentage de possession élevé pour toujours maintenir l’adversaire dans son propre camp.

PSG / 4-2-2-2 (48% en Ligue 1 et 25% en Ligue des Champions)

Bilan en Ligue 1 13 matchs : 11 victoires, 2 nuls

Bilan en Ligue des Champions 2 matchs : 2 victoires

Dans le championnat de France, le PSG évolue dans une configuration différente de la Ligue des Champions. La principale tactique utilisée par l’entraineur Thomas Tuchel en Ligue 1 est plutôt le 4222 avec un carré offensif composé de Mbappé, Icardi, Neymar et Di Maria. Dans ce système, les champions de France sont invaincus cette saison et c’est le système que l’entraineur privilégie plutôt que le 433 où les Parisiens ont perdu trois fois en championnat. Cependant, le PSG joue plus souvent dans cette formation en Ligue des Champions.

Paris – quand il ne se fait pas prendre en position de hors-jeu – arrive à se créer beaucoup d’opportunité pour marquer des buts ; que cela soit sur un exploit individuel, des passes en profondeur avec des attaques sur les ailes. Les Parisiens sont excellents pour convertir leurs actions offensives en but.

Le style de jeu parisien est basé sur des passes courtes avec des passes en profondeur souvent à destination du côté gauche pour trouver la vitesse de Kylian Mbappé. Le PSG contrôle le jeu dans la moitié de terrain adverse avec un football basé sur la possession du ballon.

Défensivement, le PSG souffre dans les duels aériens.

Voir d’autres options de pari

X