Vainqueur Giro 2021 : le tracé favorise un grimpeur

Vainqueur Giro 2021 : le tracé favorise un grimpeur

Ville d’arrivée : Milan

Date : dimanche 30 mai à 17h00

Chaîne : L’équipe TV

L’an dernier, Tao Geoghegan Hart avait remporté le Giro d’Italie, qui avait été déplacé de mai à octobre à cause du COVID-19. Le Britannique ne participera pas cette année à l’éprouvante épreuve de 21 étapes alors qu’il se prépare pour son premier Tour de France, ce qui signifie que le vainqueur du classement général ne sera pas celui de l’an dernier comme depuis 28 ans et le doublé de Miguel Indurain en 1992 et 1993.

Le Giro commence par un contre-la-montre individuel à Turin le samedi 8 mai et se termine par un autre à Milan le 30 mai. Entre les deux, il y a plus de 3400 kilomètres de course avec six arrivées au sommet et une demi-douzaine d’étapes réservées les sprinteurs.

La cote pour le vainqueur du Giro d’Italie met à l’honneur Egan Bernal, qui a remporté le Tour de France en 2019, tout comme Simon Yates et Remco Evenepoel pour remporter le classement général.

Alors que les Italiens ont remporté le maillot rose 41 fois depuis le début de la course en 1909, le pays d’origine a été exclu du titre en quatre années consécutives.

Le parcours est montagneux avec un contre la montre pour terminer

L’itinéraire de l’année dernière avait été structuré à cause du COVID-19 et limité à l’Italie. Cette année, la course franchit les frontières de la Slovénie et de la Suisse. Les coureurs pensent que le parcours de cette année est particulièrement exigeant avec deux étapes sur des routes en gravier qui seront particulièrement stressantes.

L’itinéraire est montagneux, avec une dernière semaine avec des ascensions telles que le Zoncolan super raide et le monumental Giau – si les neiges du début de l’été le permettent – et qui favorisera les alpinistes comme Hugh Carthy qui a terminé troisième du Tour d’Espagne l’année dernière, le vétéran irlandais Dan Martin, ou l’Espagnol Mikel Landa.

Le contre-la-montre du dernier jour mettra la pression sur les grimpeurs pour gagner du temps, alors qu’il y a une étape en particulier qui présente des risques pour tous les coureurs: L’étape 11 à Montalcino, avec plusieurs tronçons de chemins de terre connus sous le nom de « strade bianche ». La première fois que ceux-ci ont été inclus dans le Giro, en 2011, le mauvais temps, la boue, les crevaisons et les accidents ont fait exploser la course.

Bernal a une solide équipe

Bernal a commencé 2021 de manière non spectaculaire. Il ne fait aucun doute qu’il peut gagner le classement général parce qu’Ineos est probablement l’équipe la plus forte ; finir en dehors du podium serait une grosse déception pour le Colombien. Le Colombien est coté à 3.80 au départ du Giro pour remporter le classement général.

Dans l’équipe Ineos, Pavel Sivakov peut s’intercaler parmi les favoris et le Russe est coté à 14.00.

Yates est en forme

Yates, coté à 3.40, a remporté la Vuelta a España en 2018 après avoir failli remporter le Giro la même année puisqu’il portait le maillot rose à trois jours de l’arrivée.

L’année dernière, Yates a connu un succès précoce, mais il a finalement dû se retirer après un test COVID-19 positif. Il a commencé 2021 en remportant le Tour des Alpes et en terminant parmi les dix premiers lors de deux autres courses par étapes importantes. Sa forme récente est une indication que cela pourrait être son année.

Evenepeol est une pépite

Evenepoel est la nouvelle pépite du cyclisme. Agé de 21 ans, il a déjà remporté le Tour de Belgique 2019 et a remporté l’année dernière quatre grandes courses par étapes.

En août, Evenepoel s’est fracturé le bassin. Le Giro de cette année marque ses débuts sur un Grand Tour. Il est immensément talentueux et une future star. À quoi il ressemble lors de sa première course sérieuse depuis la chirurgie est difficile à prévoir ? Les pronostiqueurs de bwin lui donnent une cote de 4.25 pour finir maillot rose à Milan.

Sur le papier, le Portugais João Almeida est ctoé à 12.50. Il a mené une grande partie de la course de 2020 et s’est battu dur pour une éventuelle finir à la quatrième place. A seulement 22 ans, il sera un coéquipier de choix de l’équipe Deceuninck-Quick-Step pour Remco Evenepoel.

Misez sur un outsider

Hart l’année dernière et Richard Carapaz en 2019 n’étaient pas vraiment des cyclistes prévus pour la gagne avant que la course ne commence. Il vaut la peine de considérer quelques outsiders.

Jai Hindley était le second derrière Hart il y a un an et bien qu’il ne puisse pas le gagner cette année, ses chances de rester parmi les cinq premiers sont correctes. Il est coté à 17.50.

Hindley fait équipe avec Romain Bardet, coté à 36.00 et Nicolas Roche sur DSM. Ils travaillent un peu sous le radar. Bardet est capable, mais si tout son soutien va à Hindley, le spécialiste australien de la montagne de 24 ans a de bonnes chances de bien performer.

Le vétéran George Bennett est un bon soldat depuis longtemps. Que ce soit en tant que porte bidon ou dans n’importe quel rôle qui lui est demandé, il a rarement été le cavalier de Jumbo-Visma.

Historique des récents vainqueurs

2020 Hart

2019 Carapaz

2018 Froome

2017 Dumoulin

2016 Nibali

2015 Contador

2014 Quintana

2013 Nibali

2012 Hesjedal

2011 Scarponi

2010 Basso

2009 Menchov

2008 Contador

Pariez sur une sélection de plus de 20.000 paris sportifs disponibles sur de nombreux sports.

Voir d’autres options de pari

X